De rooming in a rooming out, comment gérer la situation ?

13-05-2020
De rooming in a rooming out, comment gérer la situation ?

À un moment donné, le bébé devra déménager dans sa propre chambre. On appelle cela «Rooming in and Rooming out». Nous vous en dirons plus ici !

Vous êtes nombreux à préférer garder votre nouveau-né à côté de vous et ceci même la nuit. En effet, beaucoup de bébés dorment au pied du lit de leurs parents pendant les premiers mois qui suivent la naissance. Mais à un moment donné, votre enfant devra emménager dans sa chambre. Le terme «Rooming in» et «Rooming out» qui nous vient tout droit de l'hostellerie désigne cette pratique. Nous allons, dans les lignes qui vont suivre, vous en dévoiler les avantages et les inconvénients.

Une colocation qui a ses avantages

De nombreux parents choisissent de laisser leur bébé dormir avec eux dans un berceau ou un lit d'enfant. Ceci est différent de la pratique du «co-sleeping» en ce sens où l'enfant dort dans le même lit que ses parents et non à part. Ce type d’hébergement présente de nombreux avantages. Si votre bébé se met à pleurer ou a besoin d'être nourri, vous serez directement à proximité. Aussi et afin de réduire le risque de mort subite du nourrisson, vous serez au plus près pour garder un œil sur votre bébé. Il est d'ailleurs recommandé de laisser votre enfant dormir dans la même chambre pendant les six premiers mois.

Un système qui a des inconvénients.

Faire dormir votre enfant avec vous dans votre chambre peut vous rendre agité. Certainement, votre nourrisson émettra des bruits et bougera beaucoup, ce qui risque de vous réveiller souvent et d’abîmer votre capital sommeil. De plus, la chambre parentale doit rester un lieu d'intimité qui doit être impératif de conserver pour les parents. En dépit des avantages cités plus haut, il est nécessaire que vous enfant puisse déménager dans sa propre chambre.

La séparation

Un nourrisson s'habitue tout naturellement à dormir dans une chambre et aux sons qui y sont associés (par exemple les sons émis par les parents). Devoir dormir dans sa propre chambre sera donc une étape de transition dans la vie du bébé. Afin de bien gérer cette situation, il est nécessaire de bien conserver la routine déjà mise en place lorsque votre bébé dormait dans votre chambre. Effectuez les mêmes gestes en conservant la même heure au coucher. Vous pouvez éventuellement aider votre enfant à s'acclimater à sa nouvelle chambre en l'y faisant dormir pour les siestes. La transition n'en sera que plus facile. Aussi, il est important les premiers soirs que votre nourrisson sente que vous êtes à proximité. Pour ce faire laissez la porte entrouverte, faites quelques bruits qui montrent votre présence. Si votre bébé s'agite ou pleure, ne le sortez pas du lit, mais donnez-lui du réconfort en vous asseyant à côté du lit, en lui caressant le visage. Après quelques nuits, cela deviendra plus facile et votre enfant s'endormira plus rapidement.

 

Conseils supplémentaires :

  • gardez les portes des chambres entrouvertes pour que vous puissiez entendre votre enfant et qu'il puisse lui aussi vous entendre.
  • Achetez un babyphone afin de garder un œil sur votre nouveau-né et l'entendre. Certain babyphone sont même équipés de moniteur vidéo si nécessaire.
  • Laissez dans le lit une peluche ou un tissu portant votre odeur.
  • Évitez le sur-stimuli dans la chambre. Pour ce faire, tamisez la pièce avec des couleurs calmes, pas trop de jouets et de câlins.

À propos de Katriba

Le lait de chèvre en bouteille Katriba est un produit hollandais qui combine le lait de chèvre doux avec une composition moderne en accord avec les dernières découvertes scientifiques. La formule complète obtenue fournit des nutriments importants à la croissance de votre nourrisson. Êtes-vous curieux de découvrir nos aliments pour nouveau-né par base de lait de chèvre?