Alimentation pendant la grossesse

Alimentation pendant la grossesse

Etre enceinte est sans doute l'une des plus belles expériences de la vie d'une femme, mais cela est également synonyme de responsabilités. Vous n'êtes plus toute seule, vous devez désormais prendre soin de deux personnes. Votre alimentation et les nutriments que vous ingérez jouent un rôle important dans la croissance et le développement de votre bébé.

Manger pour deux

L'une des erreurs les plus courantes est de penser que manger pour deux signifie systématiquement manger deux fois plus. Si votre poids est normal et que vous n'êtes pas enceinte de jumeaux ou de triplés, alors il n'est absolument pas nécessaire de doubler votre apport en nourriture, cela n'aurait pas d'autres résultats qu'une prise de poids excessive, ce qui augmenterait le risque de complications durant la grossesse. Bien que votre bébé et votre corps aient besoin de nutriments supplémentaires, ils peuvent compter sur Mère Nature qui a programmé votre corps pour qu'il soit capable d'absorber encore plus des nutriments contenus dans votre alimentation pendant la grossesse. Grâce à cela, vous n'avez pas besoins de calories supplémentaires durant le premier trimestre, et seulement 340 et 450 calories supplémentaires par jour pendant le deuxième et le troisième trimestre (selon l’Institute of Medicine.

Modification des besoins nutritionnels

Cela signifie-t-il que vous n'avez rien du tout à modifier ? Non, au contraire. Enceinte, vos besoins nutritionnels vont changer et il sera d’autant plus important d'avoir une alimentation saine. De nombreux nutriments sont particulièrement importants pendant (et avant) la grossesse, à savoir :

  • L'acide folique (vitamine B) qui aide à réduire le risque d'accouchement avant terme.
  • Le calcium qui assure la construction d'os et de dents solides, et participe au bon fonctionnement de votre système musculaire, circulatoire et nerveux.
  • La vitamine D qui participe également à la construction des os et des dents de votre bébé.
  • Les protéines qui sont nécessaire à la croissance de votre bébé (surtout au deuxième et au troisième trimestre).
  • Le fer qui aide à prévenir l'anémie

Une alimentation saine et équilibrée comprenant des produits laitiers, de la viande, des fruits, des légumes et des céréales permettra de combler la majorité de vos besoins en nutriments, toutefois, il est tout de même recommandé de prendre des suppléments prénataux en vitamines et en minéraux.

Ces suppléments (qu'il s'agisse de comprimés ou de produits alimentaires enrichis) sont développés pour répondre aux besoins nutritionnels spécifiques de la femme enceinte et vous aideront à obtenir des quantités suffisantes de ces nutriments essentiels. 

Quels aliments sont à éviter durant la grossesse ?

Certains aliments doivent être évités pendant la grossesse.

  • Les fromages à pâte molle et au lait cru, et autres produits laitiers non pasteurisés
    Les fromages à pâte molle et au lait cru ainsi que les autres produits laitiers non pasteurisés n'ont pas été pasteurisés (c'est à dire chauffés) et peuvent donc être susceptibles de contenir la bactérie listéria. Cette bactérie peut être dangereuse, voire mortelle pour vous et votre bébé, et doit être évitée à tout prix. Vérifiez toujours la liste des ingrédients et, lorsque vous mangez au restaurant, prévenez le serveur que vous êtes enceinte.
     
  • Viande et volaille crue ou insuffisamment cuite
    La viande et la volaille crues ou insuffisamment cuite peuvent contenir plusieurs bactéries pouvant provoquer des risques graves pour la santé du fœtus. Veillez à toujours vérifier que la viande et la volaille ont été bien cuites pour éliminer ces bactéries avant de les consommer. Les pièces entières doivent être cuites à 62°C minimum, la viande hachée à 70°C et la volaille comme les cuisses de poulet à 75°C.
     
  • Poisson et fruits de mer (crus)
    Le poisson cru et les fruits de mer crus peuvent contenir des bactéries ainsi que des parasites et doivent être complètement bannis durant la grossesse (y compris les sushis). Le poisson en général contient souvent des traces de méthylmercure qui, à concentration élevée, peut avoir des effets toxiques sur le cerveau en développement des fœtus et des jeunes enfants. Par conséquent, il est conseillé de limiter le poisson à deux repas maximum par semaine.
     
  • Alcool
    Même une faible quantité d'alcool constitue un danger pour le fœtus ; et par conséquent, il convient donc d'éviter toutes les boissons alcoolisées pendant la grossesse.
     
  • Caféine
    La recherche a prouvé qu'une quantité modérée de caféine n'a aucun effet néfaste durant la grossesse. Cependant, la question n’a pas été tranchée quant à savoir si une quantité plus élevée de caféine n’aurait aucun effet néfaste ou si, au contraire, cela augmenterait le risque de fausse couche. Par mesure de précaution, mieux vaut limiter sa consommation de caféine à 200 milligrammes par jour (soit environ 2 tasses de café). Rappelez-vous également que la caféine se trouve également dans le thé, le chocolat, le soda et les boissons énergétiques. 

Liens utiles

Les liens suivants contiennent des informations utiles concernant l'alimentation pendant la grossesse:

Bekijk de desktop website Bekijk de mobiele website